Radio Grandpapier

Emission du 14 janvier 2015

Auditeurs de Radio Grandpapier, vous retrouverez votre programme favori plus tôt que prévu dans le mois. La cause en est simple : l’équipe de l’émission se déplace dans le Sud-Ouest de la France à la fin janvier (on se demande bien pourquoi). Au programme de ce mois-ci, nous vous proposons une capsule de Nicolas, une sélection de fanzines, de la littérature jeunesse et une rencontre avec les sympathiques auteurs de la structure "L’Employé du Moi" qui fête ses 15 ans d’existence en présentant une exposition rétrospective au prochain festival d’Angoulême.

La vie en /

Cette capsule de Nicolas Verstappen traitera des caricaturistes, de Bill Teoh, un étonnant libraire de Singapour et de la bande dessinée en ligne « To Be Continued ».

Fanzines

Les fanzines suivants seront abordés pendant cette séquence :

- Oasis 1 de Josephin Ritschel
Le site de Josephin Ritschel.

- The Lizard Laughed de Noah Van Sciver
Commander les fanzines de Noah Van Sciver
Aller voir OILY COMICS

- Le (Nouveau) journal de Judith et Marinette - Les Taupes de l’espace
Une interview de Sébastien Lumineau par David Libens ( Angoulême, 2009 )
Commander "le journal de Judith et Marinette" et autres titres.




L’imagier des gens

Thalie nous présente une sélection de nouveaux titres jeunesse.

Invité : L’Employé du Moi

Nous recevons en studio une partie des joyeux auteurs à l’origine de la structure "L’Employé du Moi" : Cédric Manche, Max de Radiguès, Sacha Goerg et Bulu !

La collaboration des fondateurs a débuté en 1999 avec un hebdomadaire de bande dessinée Le Spon (Spon pour spontané). 47 numéros photocopiés, pliées, agrafés à 100 exemplaires, l’expérience durera un an. L’équipe est alors composée de David Libens,Claude Desmedt, Bert, Cédric Manche, Martin Maillard, Sacha Goerg, Stéphane Noël et Stéphanam.

Autour des années 2000, l’employé du Moi est créé. Le projet éditorial vise à éditer des livres plus conséquents avec de meilleurs moyens de production supporté par un relais tiers pour la distribution.

Les productions de la maison d’édition naissante ont voulu dans la lignée du SPON garder la narration comme priorité en empruntant souvent – au début seulement – les voies de l’autobiographie. La spontanéité reste préférée à la virtuosité tant qu’elle ne supplante pas la narration. Ce désir de garder les traits précieux surgissant de l’ébauche, d’éviter d’en faire trop par souci de sophistication est resté une ligne directrice forte au sein de la maison d’édition.
L’employé du Moi se compose aujourd’hui de plusieurs personnes qui participent à différents niveaux à la vie de la maison d’édition dont :
Max de Radiguès, Sacha Goerg, David Libens, Cédric Manche, Stéphane Noël, Matthias Rozes et Phil